Je suis photographe plasticienne … pour moi ça veut dire :

De la photo, de la peinture, des pastels, des crayons de couleurs, du métal, du bois, des marqueurs, du tissu, de la vidéo, de l’encre… tous les outils sont intéressants à exploiter.

Je photographie, je filme, je peins, je maroufle, j’aplatis, je colorise …

Au plasma, à la meuleuse, je découpe du métal oxydé, usé par le temps qui passe. Je récupère des portières de voitures, de vieux jerricanes, des capots… en imaginant quel visuel je pourrais travailler dessus. Ou lequel s’accorde le mieux avec tel matériel, en fonction du volume, du mouvement, des trous ou de la dentelle de la rouille.

Je fabrique des palissades en bois de récupération de palettes, de cagettes, du plancher, des tranches de bois…

Transformation, déformation, re-création…

Les matériaux bruts et de recyclages avec lesquels je travaille m’intéressent dans un souci de rapport de matière pour mon projet final.

Je reprends mes photos à la peinture, telle une toile, telle une image servant de toile de fond à l’aide de peinture, crayons de couleurs, pastels et autres médiums qui peuvent m’inspirent en fonction de ma thématique du moment.

La photographie se transforme et raconte autre chose en fonction de tel ou tel support, le choix des couleurs que j’y pose me permet de créer un univers bien personnel, une ambiance.

Des parents et d’un grand-père, peintres, artistes…

Ils peign(ai)ent, dessin(ai)ent, sculpt(ai)ent… sur tout ce qu’ils trouv(ai)ent. Mes yeux d’enfants les regardaient avec admiration. Leurs ateliers étaient des cavernes d’Ali Baba, remplies de trésors à découvrir.

Une partie de mon enfance vécue dans une bergerie, au pied du Larzac, plutôt à la sauvageonne, un grand oncle ferrailleur : l’attirance pour les matériaux bruts s’expliquent …

Puis une adolescence et des études à Paris. J’ai opté pour le cinéma qui était mon refuge et une passion depuis qqs années dans cette grande ville pour me rassurer, me raconter des histoires, me faire rêver. Passion couplée à celle de la photographie pour me familiariser et apprivoiser la ville

L’appareil photographique est devenu pour moi mon moyen d’expression et de communication.

Mon héritage familial en arts plastique, me rattrape par ma re-composition sur mes photos.

Aujourd’hui, je suis retournée vivre dans le sud, en drôme provençale, à Nyons.

J’y travaille depuis bientôt 14 ans, en tant que photographe-plasticienne.

Avec mon compagnon, nous avons reconstruit un lieu qui, il y a 20 ans, était d’anciennes caves à vin.

L’idée était d’en faire un lieu agréable où différents artistes, artisans puissent y travailler dans le souci de se stimuler mutuellement : les 3 Platanes www.les3platanes.com

J’y ai mon atelier-galerie.

En parallèle, pour faire vivre le lieu, et nos métiers,j’y organise des évènements : marchés de créateurs, soirées contes, parcours d’ateliers dans la ville, lecture au jardin…

Gaïa duRivau  •••••••••••••    Tél. 06 20 04 60 99      ••••••••••••••••••   gaia.durivau@wanadoo.fr  •••••••••••••••••